07.05.2019 Étés chauds : un motif de réjouissance pour beaucoup, mais pas pour tous

Un été comme celui de 2018 fait le bonheur de nombreuses personnes. Toutefois, les étés caniculaires, qui deviendront de plus en plus fréquents à l'avenir, peuvent peser sur la santé des personnes âgées. Pour protéger la santé de la population âgée pendant les journées chaudes, l’OFSP a conçu des supports de prévention à l’attention de la population, des professionnels et des autorités.

Photos Étés chauds : un motif de réjouissance pour beaucoup, mais pas pour tous

TODO CHRISTIAN

Ces deux personnes ont tout juste : il convient de réduire autant que possible les activités physiques aux heures les plus chaudes de la journée et de privilégier les endroits ombragés. C’est la règle d’or à observer lors des journées de forte chaleur.

Les nouveaux scénarios climatiques CH2018 prévoient une augmentation de la fréquence et de l’intensité des étés chauds en Suisse. Les fortes chaleurs pèsent avant tout sur les zones urbaines fortement peuplées à basse altitude. Les répercussions de la chaleur sur la santé sont diverses. Des températures élevées mettent l’organisme humain à rude épreuve et peuvent entraîner des problèmes cardiovasculaires, des troubles respiratoires et une insuffisance rénale, avec, dans les cas les plus graves, une issue fatale. Avec le soutien de l’OFSP et de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), l’Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH) a mené différentes études sur les répercussions de températures élevées sur la santé. Les résultats de ces études permettent notamment de déterminer des seuils critiques et d’identifier des groupes de personnes vulnérables. Ils servent aussi de base pour définir des mesures de prévention ciblées.

Les études réalisées montrent que l’accentuation des fortes chaleurs a principalement un impact sanitaire sur les personnes âgées. Le risque de décès lié à la chaleur est maximal au cours des journées chaudes, mais est aussi nettement majoré les jours qui suivent. Le risque de décès des personnes de 75 ans et plus augmente ainsi de 15 % (par rapport à une journée à 21 °C) pendant la semaine qui suit une journée avec des températures d’au moins 32 °C.

Les nuits tropicales, pendant lesquelles le mercure ne descend pas en-dessous de 20 °C, engendrent un stress thermique supplémentaire. En l’absence de rafraîchissement nocturne, l’organisme ne peut pas suffisamment récupérer. C’est ce qu’a montré une étude portant sur la relation entre température et mortalité entre 1995 et 2013 dans huit villes suisses. Pendant la canicule de 2015, le groupe des 75-84 ans a été celui qui a vu le plus sa mortalité augmenter (+9,7 %). Cet été-là, la Suisse a enregistré 5,4 % de décès en plus (soit environ 800) qu’à la même période les autres années. Le nombre d’hospitalisations en urgence augmente également pendant les journées de forte chaleur et les nuits tropicales. Et cet effet est lui aussi plus marqué au sein de la population âgée.

Pendant les journées chaudes, les personnes âgées présentant des maladies chroniques ou dépendantes ont besoin d’une attention particulière. Il est donc important de sensibiliser différents groupes cibles. Pour les personnes qui bénéficient d’un accompagnement professionnel (à domicile ou en EMS), il est possible de miser sur les professionnels impliqués. Il n’en va pas de même pour les personnes à risque qui ne sont pas étroitement suivies par des professionnels. Sensibiliser la population est essentiel à ce niveau, afin qu’une entraide entre voisins s’installe, p. ex. Dans ce but, l’OFSP et l’OFEV ont conçu après la canicule de 2003 des documents d’information sur la manière de se protéger en cas de vague de chaleur. Ces supports, qui s’adressent aux professionnels et à la population, attirent l’attention sur les dangers du stress thermique et donnent des conseils quant au comportement à adopter. Des brochures et des affiches peuvent être commandées sur le site Internet www.canicule.ch.

Les mesures de prévention des maladies et de la mortalité liées à la chaleur doivent être prévues au printemps pour être opérationnelles dès juin, car des températures estivales modérées suffisent pour observer une hausse de la mortalité. Les premières journées de chaleur et nuits chaudes de l’année sont en outre les plus critiques.

Sur mandat de l’OFSP, Swiss TPH a élaboré en 2017 un catalogue de mesures pour la gestion des vagues de chaleur. Cette boîte à outils à l’intention des autorités comprend des mesures à trois niveaux : formation et information avant l’été, mesures spéciales pendant un événement extrême (canicule) et mesures permettant une adaptation à l’accentuation des fortes chaleurs à long terme. Diverses mesures visent à protéger la population âgée (dont les mesures 1, 2, 3, 7, 10 et 12 de la liste ci-dessous).

Niveau A

Formation et information
1  Diffusion de documents d’information : sensibilisation et information
2  Formation et perfectionnement dans le secteur de la santé
3  Communiqué de presse ou article de fond dans la presse écrite, à la radio, à la télévision et sur les réseaux sociaux
4  Informations sur le thème « Chaleur et santé » sur un site Internet cantonal
5  Campagne de sensibilisation destinée aux personnes qui travaillent dehors (secteur du bâtiment)
6  Campagne de sensibilisation destinée aux associations sportives
7  Campagne d’affichage pendant les mois d’été (sensibilisation saisonnière)

Niveau B

Gestion de l’événement extrême
8   Système d’alerte en cas de chaleur
9   Communication de mises en garde face à la chaleur
10  Système de binômes : liste des personnes vulnérables et des personnes qui les prennent en charge
11  Assistance téléphonique
12  Compilation d’informations sur les lieux frais dans lesquels la population peut se reposer pendant les vagues de chaleur
13  Mesures spécifiques pour les personnes qui travaillent à l’extérieur
14  Distribution d’eau potable dans les lieux publics et les transports en commun
15  Surveillance de la morbidité et de la mortalité

Niveau C

Adaptation à long terme
16  Mesures de planification urbaine pour réduire les accumulations de chaleur et les îlots de chaleur
17  Climatisation des bâtiments économe en énergie
18  Protection du climat

Contact

Esther Walter
section Politique nationale de la santé

Nach oben