21.01.2020 Le même niveau de motivation

En première ligne. Je me souviens encore de la manière dont on formait jadis deux groupes pour jouer au ballon prisonnier pendant les cours de sport. Face aux deux enfants chargés de désigner chacun à leur tour les membres de leur équipe, les plus faibles devaient toujours attendre jusqu’à la fin pour être intégrés dans un groupe malgré les vives protestations de leurs camarades. Être choisi en premier était assurément une formidable preuve de reconnaissance – mais être désigné en dernier était chaque fois décourageant.

Photos Le même niveau de motivation

TODO CHRISTIAN

Cet exemple illustre parfaitement les nombreuses situations de la vie scolaire dans lesquelles on renforce l’inégalité des chances au lieu de la compenser. Offrir l’égalité des chances, c’est compenser des conditions initiales inégales, notamment en termes de forme physique ou d’origine, pour donner à toutes et tous des perspectives et des possibilités d’évolution convenables. Pour moi, l’égalité des chances, c’est avant tout avoir le droit au même niveau de motivation, d’encouragement et de reconnaissance.

J’ignore si les équipes sont toujours formées dans les écoles selon ce vieux principe bien connu. Mais les chiffres montrent qu’il reste encore un long chemin à parcourir avant que les inégalités initiales puissent se niveler quelque peu. Les chances que des enfants issus de familles pauvres et avec un niveau de formation peu élevé soient en bonne santé sont toujours nettement plus faibles. Par exemple, parce que leurs parents ne peuvent pas se permettre de les inscrire dans un club sportif. Et c’est peut-être aussi pourquoi les enfants vont à chaque cours d’éducation physique sans aucune motivation.

À l’école, le corps enseignant permet aux enfants et aux adolescents d’acquérir de nombreuses compétences pour vivre en bonne santé. Il s’agit de consolider les ressources, d’acquérir une capacité de résilience et d’apprendre à gérer les contraintes. Mais il est aussi important d’enseigner aux enfants que la valeur d’un individu ne se mesure pas à ses performances ni à sa productivité. L’encouragement de valeurs comme le respect, la gentillesse et l’honnêteté est aussi essentiel. Une mission que l’école ne peut cependant pas assumer seule.

Contact

Andrea Arz de Falco
vice-directrice et responsable de l’unité de direction Santé publique

Nach oben