27.08.2019 Le nombre d’hospitalisations dues à l’alcool reste constant

Intoxication alcoolique. En 2016, les hôpitaux suisses ont pris en charge plus de 22 000 personnes en stationnaire pour une intoxication alcoolique ou une dépendance à l’alcool. Plus de 1000 patients hospitalisés suite à une consommation excessive étaient des adolescents ou des jeunes adultes âgés de 10 à 23 ans. Les jeunes ne sont donc de loin pas les seuls à être touchés par ce problème.

Photos Le nombre d’hospitalisations dues à l’alcool reste constant

TODO CHRISTIAN

Photos Le nombre d’hospitalisations dues à l’alcool reste constant

TODO CHRISTIAN
Photos

Sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique, Addiction Suisse a réalisé une étude sur les hospitalisations dues à une intoxication alcoolique ou à une dépendance à l’alcool. Celle-ci complète les enquêtes existantes sur l’abus d’alcool par des données relevées dans le secteur hospitalier stationnaire. Les diagnostics ambulatoires et semi-stationnaires n’apparaissent pas dans ces statistiques ; il est donc vraisemblable que le nombre de cas réel soit nettement plus élevé. 

60 personnes par jour
En moyenne, 60 personnes par jour sont traitées en stationnaire en raison d’une intoxication alcoolique ou d’une dépendance à l’alcool. En 2016, 1005 adolescents et jeunes adultes (âgés de 10 à 23 ans) ont été hospitalisés suite à un tel diagnostic. Certains d’entre eux ayant été traités plusieurs fois au cours de la même année, ce chiffre correspond à 1231 hospitalisations. Si l’on considère les diagnostics principaux et secondaires d’intoxication alcoolique, on constate que les jeunes ne sont de loin pas les seuls concernés : moins de 10 % des patients hospitalisés entre 2014 et 2016 étaient des adolescents ou des jeunes adultes (10 à 23 ans). Tous âges confondus, un total de 22 020 personnes ont été traitées en 2016, ce qui représente 35 257 hospitalisations.  

Tendances à long terme
En observant les tendances à long terme de 2003 à 2016, tous âges confondus, on constate un inversement de la tendance en 2008. En effet, en 2008 les taux avaient atteint un maximum avant de redescendre. En 2014, le taux était à nouveau similaire à celui de 2003 et s’est ensuite stabilisé. Chez les 10-23 ans, une augmentation similaire a été observée jusqu’en 2008. Par contre, la diminution qui a suivi a été moins importante. Pour cette tranche d’âge, en 2016, le taux est 23% plus élevé pour les garçons/hommes et 36% de plus élevé pour les filles/femmes qu’il ne l’était en 2003.

Fiche d'information: Les hospitalisations dûes à l'alcool en Suisse

Contact

Johanna Dayer Schneider, section Bases scientifiques

Nach oben