16.12.2019 « Vieillir en bonne santé » : bilan de l’année écoulée

Notre année consacrée au thème « Vieillir en bonne santé » arrive à son terme. Lors d’un entretien, David Hess-Klein, responsable Vieillissement et MNT, revient sur l’année écoulée et se projette vers l’avenir.

Photos « Vieillir en bonne santé » : bilan de l’année écoulée

TODO CHRISTIAN

Durant cette année consacrée au thème « Vieillir en bonne santé », qu’a fait l’OFSP ?

David Hess-Klein : Nous avions pour objectif de sensibiliser le monde professionnel au vieillissement en bonne santé et de promouvoir l’échange d’expériences. C’est pourquoi nous avons mis sur pied une conférence des parties prenantes au mois de mai, organisé diverses plates-formes d’échanges cantonales sur le thème du vieillissement et réalisé une brochure thématique. Nous avons également mis en avant le thème « Vieillir en bonne santé » dans la recherche, dans nos newsletters et dans un numéro spécial de notre revue spécialisée Spectra.

Quels sujets avez-vous abordés ?

Cette année thématique nous a permis de mettre en lumière des projets en cours, par exemple dans les domaines de la démence, de la santé mentale ou de la dépendance chez les personnes âgées, des proches aidants et de la prévention dans le domaine des soins. Nos partenaires stratégiques ont également été très actifs : l’OSAV, par exemple, a publié des recommandations sur l’alimentation des personnes âgées et Promotion Santé Suisse a soutenu des activités cantonales dans les domaines de l’activité physique, de l’alimentation et de la santé mentale.

Quel a été pour vous le point fort de cette année ?

Notre conférence des parties prenantes consacrée au thème « Vieillir en bonne santé ». À titre personnel, l’exposé du Pr Andreas Kruse m’a beaucoup touché. Ce gérontologue et savant universel de l’Université de Heidelberg nous a exposé avec une passion incroyable les liens entre les représentations que l’on a de la vieillesse et la santé. Je ne suis sûrement pas le seul à avoir été inspiré par sa présentation.

Dans votre travail, où voyez-vous des potentiels de développement ?

En mettant l’accent sur le vieillissement, nous avons pu faire évoluer beaucoup de choses avec nos partenaires, et stimulé la communication entre les acteurs. Avant de développer une offre de promotion de la santé pour les personnes âgées, nous devons clarifier les besoins de ce groupe cible. Sans ça, les mesures seront vouées à l’échec. Au niveau des communes, la participation des personnes concernées est souvent assurée. Nous devons cependant continuer à nous demander si ce que nous faisons est efficace, et si cela nous permet d’atteindre notre groupe cible. 

Quel est pour vous le principal enseignement de cette année thématique ?

Nous devons éviter les stéréotypes liés à l’âge, dans la vie de tous les jours comme dans notre travail. Une vision différenciée de l’âge et du vieillissement nous permet à tous d’apporter un soutien ciblé et adéquat. Nous devons identifier les ressources des personnes âgées et les activer. Pour ma part, je souhaite vieillir dans une société qui prend cela à cœur.

Que va devenir le thème « Vieillir en bonne santé » au sein de l’OFSP ?

Je ne peux pas parler au nom de tout l’office. Il est cependant certain que les stratégies MNT et Addictions nous conduiront à accorder une attention accrue à ce thème. Dans le cadre de sa stratégie dévolue au vieillissement, l’OMS a proclamé la « Décennie pour le vieillissement en bonne santé » dès 2020. Nous souhaitons nous appuyer sur ce concept-cadre pour optimiser notre travail. Dans un premier temps, nous vérifierons où la mise en œuvre fonctionne déjà et où des lacunes restent à combler. En outre, au vu de l’évolution démographique, nous ne risquons pas de manquer de travail...

Links

Nach oben