24.06.2019 Santé des nourrissons et des enfants en bas âge en Suisse

Les bases d’une vie saine sont posées dès la grossesse et la petite enfance. Les recherches actuelles le montrent clairement : cette période joue un rôle décisif non seulement dans la genèse des maladies, mais aussi dans leur prévention. Une nouvelle étude de l’OFSP révèle à quelles contraintes sont exposés les nourrissons et les enfants en bas âge.

Photos Santé des nourrissons et des enfants en bas âge en Suisse

TODO CHRISTIAN

Durant les premières années de la vie, la famille constitue une référence sociale déterminante. Ainsi, les enfants qui grandissent dans un environnement difficile ont un risque plus élevé d’être atteints dans leur santé et leur développement. La promotion de la santé et la prévention dès le plus jeune âge ont pour but d’éviter que l’enfant soit soumis à un stress excessif. Les parents qui souffrent de troubles psychiques ou d’addictions ou qui sont touchés par la pauvreté doivent donc être identifiés et soutenus le plus tôt possible.

Difficultés familiales et état de santé : une étude réalisée
La première étape consiste à récolter des informations sur la situation familiale et l’état de santé des quelque 350 000 enfants âgés de 0 à 4 ans en Suisse. Partant, l’OFSP a commandé une étude afin d’obtenir un aperçu de la situation tout en identifiant les risques liés aux parents et les facteurs déterminants. Cette étude couvre plusieurs aspects : d’une part, elle évalue la charge de morbidité et la proportion de ces familles en situation difficile ayant des enfants en bas âge. D’autre part, elle présente des projets de prévention qui ont fait leurs preuves et qui permettent de venir en aide aux familles vulnérables.

Données lacunaires
Dans l’ensemble, les données disponibles sont très lacunaires. Il manque des informations et des indicateurs sur la santé des enfants de cette tranche d’âge, sur les parents (certaines données concernant les adultes ne précisent pas s’ils ont des enfants) et sur leur culture sanitaire. Il n’existe pas non plus d’« indicateurs minimaux spécifiques » pour monitorer la santé de ces enfants.

Charge de morbidité
Les maladies congénitales ou acquises au cours du premier mois de la vie, les malformations (troubles néonatals et malformations congénitales) ainsi que les accidents représentent la charge de morbidité la plus élevée. Les troubles néonatals sont la cause la plus fréquente des décès prématurés et des contraintes dues à une maladie. Le nombre d’accidents et de carences nutritionnelles, deux problèmes largement évitables, est frappant.

Familles vulnérables en Suisse
La pauvreté, la violence domestique ou les addictions des parents peuvent affecter, voire menacer le bien-être de l’enfant. Les auteurs de l’étude estiment qu’en Suisse,

•    près de 46 000 enfants âgés de 0 à 4 ans ont des parents touchés par la pauvreté (ce qui correspond à 13 % des enfants de cette tranche d’âge),
•    près de 9000 enfants ont des parents qui abusent de l’alcool et
•    près de 11 500 enfants ont été confrontés à la violence.

Il est probable que le nombre de cas non déclarés soit nettement plus élevé.

Quelles offres s’adressent à ces familles ?
L’étude fournit un aperçu très complet des projets visant à atteindre les familles vulnérables. Il existe une variété d’offres : projets de promotion durant la petite enfance, formations facilement accessibles sur la santé et l’éducation, diffusion d’informations par le biais de visites à domicile ou encore de réseaux pour les professionnels. Tous ces projets déploient un effet positif sur les enfants et leurs parents. L’action sur le terrain et la mise en réseau des professionnels ou des projets constituent des facteurs de réussite. Cette interconnexion est essentielle, car les familles vulnérables appartiennent souvent à plusieurs groupes cibles et ont différents besoins. Ce qui manque, c’est un aperçu détaillé des offres, par exemple sur une plate-forme nationale ou une base de données.  

Prochaines étapes
Les facteurs de réussite et les mesures visant à atteindre les familles en situation difficile figureront au programme d’une conférence qui aura lieu le 12 novembre 2019 à l’OFSP.

Links

Contact

Andrea Poffet
Division Prévention des maladies non transmissibles
Section Bases scientifiques

Nach oben