21.01.2020 Trajet scolaire : sur le chemin de la vie

Le chemin de l’école est une étape dans l’apprentissage de la vie pendant laquelle l’enfant découvre son environnement et noue des liens sociaux. Il est recommandé que les enfants et les adolescents fassent au moins une heure d’exercice physique par jour. Le chemin de l’école est parfait pour intégrer cette activité dans leur quotidien. L’OFSP soutient divers projets qui encouragent et renforcent l’activité physique des écoliers, dont des projets en faveur du vélo et de trajets scolaires sûrs.

Photos Trajet scolaire : sur le chemin de la vie

TODO CHRISTIAN

L’OFSP soutient différents projets qui visent à permettre aux enfants et aux adolescents de se sentir plus sûrs à vélo et de redécouvrir la joie de pédaler.

L’exercice physique a un impact positif sur le bien-être psychique, les performances et la qualité de vie. La pratique régulière d’une activité physique chez l’enfant améliore aussi la concentration et la santé osseuse et a un effet favorable sur le poids ainsi que sur le risque de cancer et de maladies cardiovasculaires ou métaboliques. L’OFSP encourage donc différents projets qui favorisent l’activité physique chez les écoliers.

Plus de trajets en transports publics et à pied
À quels moyens de locomotion les enfants et adolescents d’aujourd’hui recourent-ils ? Ils utilisent davantage les transports publics qu’il y a 20 ans, et ils marchent aussi plus souvent, essentiellement au détriment du vélo. C’est d’ailleurs ce qui ressort de l’étude sur la mobilité menée par les offices fédéraux de la santé publique (OFSP), du sport (OFSPO) et des routes (OFROU). Selon cette étude récente, les moyens de transport utilisés pour aller à l’école varient également selon les régions linguistiques. Mais même si les parents jouent davantage les taxis en Suisse romande et italienne qu’en Suisse alémanique, la part de ce mode de transport est globalement moins élevée qu’on ne le pense généralement.

Ces évolutions et relations s’expliquent aussi par les conditions de mobilité. Les enfants et adolescents sont p. ex. aujourd’hui plus nombreux à posséder un abonnement de transports publics, dont les horaires sont désormais mieux adaptés aux heures d’école. La distance à parcourir est une autre explication à ces changements de comportement. En effet, l’utilisation accrue des transports publics pour aller à l’école reflète aussi une centralisation croissante des établissements scolaires, qui se traduit par un allongement des trajets. Les schémas de mobilité examinés sont des indicateurs essentiels de la qualité de vie et montrent où un soutien actif est nécessaire au travers de projets judicieux et où il est important d’encourager l’activité physique, qui reste l’idéal.

Projets de promotion du vélo
Le vélo ayant moins les faveurs des enfants et des adolescents, l’OFSP soutient le Bureau de coordination pour la mobilité durable (COMO) avec ses projets « bikecontrol safety » et « Gorilla Roadshow et Freestylepark ». Soutenu par l’OFSP, Promotion Santé Suisse et l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), « DÉFI VÉLO » vise, comme les autres projets, à ce que les enfants et les adolescents se sentent plus sûrs à vélo et redécouvrent la joie de pédaler. Le projet « bikecontrol safety » permet par ailleurs aux jeunes cyclistes d’étudier des scénarios de sécurité routière et de s’exercer aux principales techniques de conduite dans un environnement sécurisé. Le projet « DÉFI VÉLO » est plutôt destiné aux adolescents et aux jeunes adultes de 16 à 20 ans, tandis que « bikecontrol safety » s’adresse aux enfants dès 10 ans. L’offre « Gorilla Roadshow et Freestylepark », déployée en collaboration avec les acteurs de l’animation jeunesse en milieu ouvert, les écoles et les foyers pour enfants, incite les enfants et adolescents à enfourcher vélos et trottinettes. L’OFSP est en outre impliqué dans l’alliance « école+vélo », dont la plateforme d’information destinée au corps enseignant offre une vue d’ensemble des programmes de promotion du vélo et des formations pour les écoles.

Projets pour des trajets scolaires sûrs
L’OFSP soutient aussi des projets en faveur de la sécurité des itinéraires empruntés à pied par les écoliers. Sur le chemin de l’école, les enfants acquièrent de l’autonomie, le sens de l’orientation, des compétences en matière de circulation routière et des capacités sociales et motrices. Encore faut-il que l’itinéraire jusqu’à l’école soit sûr pour que les parents puissent laisser leurs enfants y aller seuls. Les besoins des enfants étant toutefois différents de ceux des adultes en matière de circulation routière, ces préoccupations doivent être prises en compte dès l’élaboration des plans de mobilité scolaire.

L’idée du « Concept de mobilité scolaire » est de créer de tels plans pour chaque commune. Le projet du COMO intitulé « Application cartographique pour la création de Plans de mobilité scolaire » vise par ailleurs à développer une application en ligne qui permettra une meilleure analyse et exploitation des données relatives aux trajets scolaires et une plus large diffusion des plans de mobilité scolaire. Les plans établis permettront ensuite de mettre en œuvre différentes mesures pour que les enfants aillent davantage à l’école à pied ou à vélo. 

Links

Contact

Gisèle Jungo
section Promotion de la santé et prévention

Nach oben